Introduction au service Bloomberg

Le service Bloomberg consiste en une station de travail qui donne accès à une vaste base de données, à de nombreux outils d’analyse (traitement des données), ainsi qu’à un service de nouvelles.
Le Bloomberg est considéré par plusieurs négociateurs sur les marchés financiers comme étant l’outil de travail le plus complet et dont ils auraient le plus de difficulté à se séparer.
Ce document a pour objectif de familiariser le lecteur au fonctionnement d’une station Bloomberg. Notez toutefois que ce n’est qu’une utilisation assidue qui fera de vous un(e) expert(e).

Lire l'article en HTML

Lire l'article en HTML

Introduction au service Bloomberg
par
Étienne Dubuc, étudiant à la M.Sc. en finance,
sous la direction de
Pierre Laroche, professeur agrégé de finance
École des Hautes Études Commerciales de Montréal
Automne 1998

1. Survol
Le service Bloomberg consiste en une station de travail qui donne accès à une vaste base de données, à de nombreux outils d’analyse (traitement des données), ainsi qu’à un service de nouvelles.
Le Bloomberg est considéré par plusieurs négociateurs sur les marchés financiers comme étant l’outil de travail le plus complet et dont ils auraient le plus de difficulté à se séparer.
Ce document a pour objectif de familiariser le lecteur au fonctionnement d’une station Bloomberg. Notez toutefois que ce n’est qu’une utilisation assidue qui fera de vous un(e) expert(e).
2. Le clavier
Les couleurs des touches du clavier distinguent les différentes fonctions du système Bloomberg.
A. Touches vertes: touches fonctions
Go: c’est le Enter du système
News: donne accès au menu principal de nouvelles Bloomberg
Help: touche d’aide de Bloomberg
Menu: touche qui sert à revenir au menu précédent
Print: touche qui sert à imprimer tel quel l’écran actif
Page fwd: sert à avancer d’une page dans les articles ou les fonctions
Page back: sert à reculer d’une page

B. Touches grises: touches de contrôle
Tab: déplace le curseur à travers les champs modifiables de l’écran actif
Panel: change l’écran actif
Home: ramène le curseur au haut de l’écran
Back: recule le curseur d’une position (l’équivalent de Backspace)
Flèches: permettent de déplacer le curseur plus rapidement que Tab

C. Touches jaunes: touches de secteurs
À chaque touche jaune correspond une catégorie d’actif financier :
Comdty: contrats à terme financiers ou sur denrées , forward et options sur denrées
Corp: tout type d’obligation corporative
Crncy: taux de change spot et forward, taux croisés, options sur devises
Equity: actions ordinaires, fonds mutuels, droits de souscription, bons de souscription, options sur actions
Govt: obligations à moyen et long terme (plus qu’un an à l’émission) de gouvernements
Index: indices variés de données économiques et financières
M-Market: émissions à court terme comme les Bons du Trésor, le papier commercial, les acceptations bancaires et les certificats de dépôt
Muni: obligations municipales (américaines seulement)
Pfd: actions privilégiées
Mtge: obligations et autres titres hypothécaires
D. Touches rouges: fonctions système
N’utilisez pas ces touches; elles sont réservées aux opérateurs.

3. Syntaxe générale
Chaque titre transigé sur les marchés financiers possède un code («ticker») dans le système Bloomberg. Pour les actions, ce code est le ticker officiel de la compagnie qui lui a été assigné par la bourse où son titre est transigé. Il peut donc être trouvé ailleurs que dans le système comme par exemple dans les pages financières des journaux. Par contre, pour les autres sortes de titres (à l’exception des contrats à terme), ce ticker est habituellement exclusif à Bloomberg.

Exemple :
Prenons l’exemple de l’indice des 30 plus grosses compagnies industrielles américaines de Dow Jones. Pour trouver son ticker dans Bloomberg, commencez par faire <Index> <GO> afin d’accéder au menu des indices. Ensuite, pour faire une recherche de ticker, faites 1 <GO>
Tapez Dow Jones <GO>
L’indice recherché est le Dow Jones Industrial Average.
La réponse obtenue est : INDU.
Pour y accéder directement à partir de n’importe quel point dans Bloomberg, il suffit de faire INDU <Index> <GO>
Comme il n’existe qu’un seul indice détenant ce ticker, vous êtes amené immédiatement à l’écran principal relié à l’indice Dow Jones. Au haut de l’écran se trouve la cote actuelle de l’indice. L’écran affiche un menu de catégories de fonctions reliées aux indices. Ces fonctions sont regroupées en catégories. Pour accéder à l’une des catégories de fonctions, tapez le nombre adjacent et GO. Répétez le même processus pour utiliser la fonction de votre choix. De plus amples renseignements seront donnés plus loin sur les fonctions les plus importantes.
4. Syntaxe pour des cas spécifiques
A. Les obligations
Dans le cas des obligations, trouver le ticker n’est habituellement pas suffisant pour parvenir au titre recherché. Ceci est dû au fait que les gouvernements et les compagnies ont habituellement émis plusieurs séries différentes d’obligations et débentures.
Ces émissions auront toutes le même ticker de base mais posséderont des caractéristiques différentes, en particulier l’échéance et le taux de coupon. Il vous faut donc être plus précis dans votre requête, comme l’illustre l’exemple suivant.

Exemple
Par exemple, afin d’analyser l’obligation du gouvernement du Canada ayant un taux de coupon de 8% et une échéance au 1er juillet 2023, on doit taper:
CAN 8 2023/07/01 <Govt> <GO>
Ce qui vous amènera directement au titre en question. Si vous n’êtes pas certain de l’échéance exacte de l’obligation, vous pouvez taper:
CAN 8 <Govt> <GO>
Ce qui vous donnera une liste de toutes les obligations gouvernementales canadiennes dont le taux de coupon est de 8%.
B. Les contrats à terme
Les tickers des contrats à terme sont similaires à ceux des actions puisque que ce sont des produits transigés en bourse qui ont donc besoin d’un code de référence uniforme.
Habituellement, le ticker d’un contrat à terme sera composé de quatre caractères. Les deux premières lettres indiquent quel est le sous-jacent, la troisième lettre représente le mois de livraison et le dernier caractère est un chiffre représentant l’année.
Les codes de mois sont les suivants:
Janvier: F Juillet: N
Février: G Août: Q
Mars: H Septembre: U
Avril: J Octobre: V
Mai: K Novembre: X
Juin: M Décembre: Z
Il existe deux modes de recherche des différents contrats à terme.
§ En tapant CEM <GO>, on obtient une liste (en trois pages) de toutes les bourses au monde où des contrats à terme sont transigés. En tapant le chiffre adjacent à l’une d’entre elles, on est amené à la liste des contrats à terme qui s’y transigent. Par exemple, en faisant le 13, on est amené à la liste des contrats à terme transigés à la Bourse de Montréal.
§ L’autre sorte de recherche se fait par catégorie de sous-jacent. En tapant CTM <GO>, on obtient les différentes catégories de sous-jacent sur lesquels se transigent des contrats à terme, des contrats forward et des options. Après avoir choisi une bourse ou une catégorie de sous-jacent, on est amené à une liste de contrats à terme. En tapant le
chiffre correspondant à l’un d’eux, on passe à un écran où sont affichés les mois pour lesquels des contrats se transigent, le code correspondant, le prix actuel de ces contrats, etc.
Notez que pour accéder directement à un contrat à terme dont on connaît le code complet, on n’a qu’à entrer ce code suivi de <Comdty>. Par exemple pour le contrat BAX de décembre 1998, on entrera : BAZ8 <Comdty> <GO>.

C. Le marché monétaire
Pour la recherche du ticker d’un titre du marché monétaire, il faut procéder comme avec les obligations. Il est toutefois important de noter que pour avoir accès à un historique sur longue période d’un instrument de financement à court terme comme les acceptations bancaires ou les Bons du Trésor, il vaut mieux utiliser la catégorie <Index> que la catégorie <M-Market>. La catégorie <M-Market> ne renvoie en effet que les émissions spécifiques comme par exemple un bon du Trésor dont la durée de vie ne dépasse pas un an. On ne pourra donc avoir d’historique sur plus qu’un an dans la catégorie <MMarket>.

D. Les actions ordinaires
Le système Bloomberg suppose par défaut que lorsque vous entrez un ticker suivi de <Equity> <GO>, vous voulez étudier des actions américaines. Si vous désirez de l’information sur une action canadienne, il faut spécifier le code du pays après le ticker :
Ticker CN <Equity> <GO>
Il est également possible de restreindre l’analyse à la bourse de son choix, comme par exemple dans le cas des actions qui se transigent simultanément aux bourses de Toronto et Montréal. Le code à entrer est alors CT ou CM, plutôt que CN.
Voici une liste des codes de quelques uns des pays les plus importants.
Allemagne: GR Espagne : SM
France: FP Pays-Bas : NA
Grande-Bretagne: LN Australie : AU
Suisse: SW Japon : JP
Italie : IM Hong Kong : HK
Une fois que vous aurez sélectionné votre action, vous verrez le menu général et la cote en monnaie locale au haut de l’écran.

E. Les obligations corporatives
La syntaxe à utiliser afin de rechercher et analyser les obligations corporatives est fondamentalement la même que celle des obligations gouvernementales. Par contre, il est important de noter que le ticker de l’action ordinaire d’une compagnie (dans <Equity>)
n’est pas nécessairement le même que le ticker Bloomberg de la même compagnie dans la section <Corp>.
Afin de rechercher le ticker d’une compagnie, comme Chrysler par exemple, entrez:
<Corp> TK Chrysler <GO>.
F. Les actions privilégiées
Bien que ce soit des actions, la syntaxe requise pour analyser les actions privilégiées dans Bloomberg ressemble beaucoup plus à celle des obligations, puisqu’une compagnie donnée peut avoir plusieurs émissions privilégiées différentes. Ces émissions diffèrent habituellement par leurs échéances et leurs taux de dividende.
Encore une fois, il faut noter que le ticker des action privilégiées d’une compagnie n’est pas nécessairement le même que celui de ses actions ordinaires.
Pour faire une recherche de ticker, entrez <Prfd> TK suivi des premières lettres du nom de la compagnie et <GO>.
Pour voir toutes les émissions d’actions privilégiées d’une compagnie, entrez son ticker suivi de <Prfd> et <GO>.

G. Les indices boursiers (et autres)
La catégorie <Index> regroupe:
– des indices d’actions (comme le S&P500 ou le TSE300)
– des indices de prix de denrées (comme le CRB)
– des indices d’obligations (comme ceux de Scotia McLeod ou de Lehman Brothers)
– des indices économiques pour presque tous les pays du monde (comme le PIB et l’IPC).
La catégorie <Index> est de loin la plus diverse. Il est parfois difficile d’y faire des
recherches de ticker car Bloomberg utilise fréquemment des abréviations même pour les noms complets de plusieurs indices. Par exemple, les noms des indices de données canadiennes commenceront souvent par CDN ou CD.

H. Les devises
La catégorie <Crncy> regroupe principalement les prix spot et forward de toutes les devises. La recherche de ticker est très simple à effectuer et peut se faire par nom du pays ou par nom de la monnaie. Pour ce faire, entrez simplement:
<Crncy> TK et les premières lettres du nom du pays ou de sa monnaie suivi de <GO>
Vous aurez alors le choix entre plusieurs taux de change croisés et le taux de change original exprimé par rapport au dollar américain.
I. Le menu général
Une fois que le titre financier recherché a été trouvé et sélectionné, le menu général apparaît avec le prix (ou le niveau de l’indice) actuel au haut de l’écran.
Le menu général répartit les fonctions d’analyses des indices et actifs financiers par grandes catégories.
Il existe des fonctions d’analyse de base qui sont communes à toutes les catégories
d’actifs financiers. Ce sont les fonctions les plus importantes qui sont consultées
majoritairement. Parmi celles-ci, notons:

Q- C’est la fonction Quote.

Elle se déclenche automatiquement lorsque vous sélectionnez un actif financier précis et s’affiche sous la forme de deux rangées au haut de l’écran Bloomberg où sont inscrits habituellement:
– le cours acheteur et vendeur actuel
– le prix auquel s’est faite la dernière transaction
– le changement que le dernier prix représente par rapport à la fermeture d’hier
– l’heure à laquelle la cote a été mise à jour la dernière fois (ce qui est utile si on n’a pas tous les prix en direct)
– le volume transigé pour la journée (pour les actions).
Notons que la fonction Quote reste active pendant que vous utiliserez d’autres fonctions et mettra dynamiquement à jour l’information au haut de l’écran.
DES- Fonction Description. C’est sûrement la fonction la plus importante du système Bloomberg. Elle donne la plupart des informations vraiment essentielles sur l’actif financier étudié.

Les informations que donne DES changent selon la nature du titre. Voici un bref sommaire de ce qu’on peut y retrouver, par catégorie d’actif :
Actions ordinaires: 10 pages de description de la compagnie et de la nature de ses opérations. La première page décrit brièvement les champs dans lesquels la compagnie fait affaire. On y retrouve aussi la performance de l’action depuis un an, depuis le début de l’année, le plus haut et bas niveau atteint par l’action au cours des 52 dernières
semaines, le dividende en prix et en rendement, le ratio cours-bénéfice, le nombre d’actions émises et en circulation, la capitalisation boursière et la croissance à long terme prévue par les analystes. On retrouvera à la troisième page les ratios comptables les plus utilisés. À la cinquième page, on trouvera la performance trimestrielle de la compagnie
au cours des dernières années en terme de ventes brutes et de bénéfice par action. Les pages 8 et 9 contiennent respectivement l’état des résultats et le bilan les plus récents de la compagnie.

Indices: Il est très important de consulter la fonction description quand on utilise un nouvel indice car on y retrouve le sens exact de la cote d’un indice. Par exemple, les indices de prix spot de l’or sont exprimés en dollars américains par once d’or.
On y retrouve aussi la fréquence des indices (qui peuvent être quotidiens, hebdomadaires, mensuels, etc.) ainsi que la source qui fournit les niveaux de l’indice.
Quand on a affaire à des indices d’actions comme le S&P500 et le TSE300, la fonction DES renvoie des données importantes comme le rendement de dividende et le ratio cours-bénéfice agrégé de l’indice. Les pages suivantes donnent toutes les compagnies qui composent de tels indices.
Obligations: La fonction description fournit les données indispensables comme la date d’émission, la taille de l’émission, la fréquence des paiements de coupons, les cotes de crédit accordées à l’émission. Dans le cas d’obligations rachetables, la deuxième et troisième page fournissent le calendrier de date où des rachats peuvent avoir lieu et à quel niveau. Pour des obligations convertibles, on peut voir le niveau de l’action sous-jacente
et à combien d’actions l’obligation donne droit.
Les contrats à terme: la fonction description fournit des données sur la taille du sousjacent sur lequel le contrat porte, la façon dont le contrat est coté, les heures de transaction (qui diffèrent beaucoup selon le contrat), la date à partir de laquelle le sousjacent peut être livré par les vendeurs du contrat. On a aussi des informations sur les
marge minimales à déposer.
HP- C’est la fonction Historical Prices. Elle permet d’établir une liste historique de prix quotidiens d’un actif financier. Il est possible (avec TAB) de changer les paramètres afin d’obtenir des listes sur de longues périodes (l’historique par défaut est sur 6 mois). On peut aussi avoir des historiques hebdomadaires, mensuels ou annuels.

Avec des titres à revenu fixe spécifiques, la fonction HP donnera non seulement le prix historique mais également le rendement à maturité équivalent.
GPO- Cette fonction permet d’obtenir un graphique des prix historiques. Plusieurs autres formes de graphiques peuvent être obtenus. Celui-ci est le graphique classique qui indique graphiquement le niveau d’ouverture d’une session, ses niveaux les plus hauts et bas ainsi que le niveau de fermeture. Il est également possible d’afficher le volume transigé.
GIP- Cette fonction permet d’afficher un graphique « intra-day » qui se met à jour à l’écran à mesure que le temps avance et que le prix évolue. Par défaut, le graphique se fait sur une journée mais il est possible de le construire pour une période allant jusqu’à 5 jours.

J. Les options
Les options dans Bloomberg ne sont pas des titres comme les autres auxquels on peut accéder directement. Pour étudier les options sur Biochem Pharma par exemple, vous devez tout d’abord passer par l’action ordinaire de Biochem et ensuite utiliser une des nombreuses commandes qu’on trouve dans le menu <Derivatives>.
L’écran d’option le plus utilisé dans Bloomberg est la commande OCM qui affiche, par mois toutes les options d’achat et de vente disponibles avec les derniers cours acheteur et vendeur affichés par les mainteneurs de marché. De plus, les volatilités implicites auxquelles ces prix correspondent sont affichées.
La commande OMON ne donne pas les volatilités implicites mais donne les volumes transigés par option, ce qui donne une idée du niveau d’activité.
Les commandes CALL (pour les options d’achat) et PUT (pour les options de vente) renvoient également les coefficients delta, gamma et vega de chaque option.
La commande OV est un module d’analyse général où tous les paramètres peuvent être changés afin d’étudier le comportement du prix d’une option. Plusieurs modèles peuvent être utilisés afin d’évaluer une option. Tous les coefficients importants d’une option peuvent y être calculés.

K. Les nouvelles
Le flot continu d’information concernant les marchés financiers occupe une place prépondérante dans le système Bloomberg. Au bas de l’écran principal, des nouvelles défilent continuellement. Elles touchent tous les sujets, allant de l’annonce de résultats de compagnie et de statistiques macro-économiques jusqu’aux plus récents résultats sportifs.

Si une nouvelle qui vient d’apparaître au bas de l’écran concerne un sujet qui vous intéresse, vous n’avez qu’à taper le numéro adjacent et <GO> afin de lire le texte de la nouvelle en entier.
Certaines nouvelles jugées très importantes par le système Bloomberg apparaissent en rouge et restent plus longtemps à l’écran que les nouvelles ordinaires.
La commande TOP est très utile pour ceux qui veulent d’un coup d’oeil voir les nouvelles les plus importantes de la journée. La commande TOP normale donne les principales nouvelles financières et générales.
Pour faire une recherche de nouvelle plus élaborée, appuyez sur la touche <News>. Vous serez alors amené à un menu où chaque nouvelle a été classée dans la catégorie appropriée. Par exemple, pour lire les nouvelles ayant trait aux marché des devises, choisissez l’option Currency. Vous serez alors amené à un sous menu où chaque
nouvelle concernant les devises a été classée. Pour voir les nouvelles les plus importantes de cette catégorie, tapez le chiffre adjacent à Top Currency News.
Afin de consulter les chiffres économiques récemment parus ou à paraître, utilisez la commande WECO. Vous aurez ainsi le calendrier des données économiques pour un pays avec les chiffres précédents et les attentes des analystes. Ces données, habituellement publiées le matin, ont une influence à court terme très importante sur l’évolution des marchés.
Afin de consulter les nouvelles directement ou indirectement reliées à la compagnie de votre choix, consultez son action ordinaire et utilisez la commande CN (Company News).
Cette commande renvoie par date toutes les nouvelles publiées dans le système Bloomberg ayant un lien direct ou indirect avec une compagnie.
L. La commande Help
Bloomberg possède un système d’aide en ligne très clair et facile à utiliser. Si on cherche par exemple à savoir ce que fait exactement une fonction qu’on tente d’utiliser, il suffit d’appuyer sur <Help>. Le fonctionnement de la fonction sera expliqué en détail sur plusieurs pages, avec une explication de chaque champ pouvant être modifié. Des
exemples seront également utilisés afin d’illustrer les meilleures façons d’utiliser la fonction. Cela est spécialement utile pour la multitude d’outils d’analyse technique qui sont disponibles et qui semblent occultes à première vue.
Si on recherche une fonction dont on ne connaît pas le code d’utilisation exact, il suffit de taper un mot-clé et <Help>. Bloomberg produira alors une liste de titres, de fonctions, d’écrans et de services qui contiennent ce mot-clé.

M. Autres fonctions intéressantes
Voici une brève explication d’autres fonctions intéressantes du système Bloomberg.
WEI- Affiche les indices des principales bourses mondiales en direct avec leur performance comparative depuis un point prédéterminé. Il est alors facile de les comparer, surtout qu’on peut classer leurs rendements dans la monnaie de son choix.
IMOV- Permet d’afficher, à l’intérieur d’un indice d’action, quels sont les titres individuels qui influencent le plus le niveau de l’indice.
MOST- Permet d’afficher, pour une bourse donnée, les actions les plus en hausse, en baisse et les plus transigées.
HILO- Affiche les compagnies dont le cours de l’action a atteint de nouveaux sommets ou de nouveaux creux (pour les 52 dernières semaines).
IYC- Affiche les courbes de rendement de tous les pays dont les gouvernements ont émis de la dette. Il est possible d’afficher plusieurs courbes simultanément, pour faire des comparaisons entre pays et secteurs.
CRB- Affiche tous les composants de l’indice de contrats à terme du CRB. Il est alors possible de déterminer quelles denrées et quels secteurs de denrée fluctuent le plus, influençant ainsi le niveau de l’indice.
WCR- Affiche le niveau des principales devises mondiales par rapport à une monnaie de référence.
ESRC- Procède à une recherche d’actions ordinaires selon une multitude de critères que l’utilisateur a déterminé. Les critères peuvent relever de l’analyse fondamentale tout comme de l’analyse technique et la recherche peut se faire à l’échelle planétaire tout comme pour une seule bourse ou un seul pays.

N. Le module Bloomberg History Tool
Il peut être difficile de traiter les données historiques de Bloomberg en demeurant à l’intérieur du système. Pour contrer ce problème, il existe un outil qui permet de saisir
des séries chronologiques de Bloomberg pour les transférer dans d’autres logiciels, comme Microsoft Excel.
Le module Bloomberg History Tool est un outil simple et versatile dont la syntaxe est à peu près identique à celle du système Bloomberg. On peut en tirer de l’information quotidienne pour une période spécifiée par l’utilisateur ou bien des données « intraday » pour une période pouvant aller jusqu’à 20 jours.
Pour aller chercher des données quotidiennes, choisir History dans la rubrique Request Type. Ensuite, il suffit d’inscrire le ticker du titre désiré et de sélectionner le bouton qui correspond à sa catégorie de titre financier dans Bloomberg. Spécifiez ensuite les autres paramètres comme la période et le champ désiré (comme par exemple les prix de fermeture quotidiens). Il est important de noter qu’on ne peut importer qu’un seul champ
à la fois.
Une fois que tous les paramètres auront été ajustés, sélectionnez <GO>. Vous verrez apparaître l’information désirée, accompagnée de la date de chaque observation. Il suffira ensuite de sélectionner COPY et de faire un Paste dans un logiciel comme Microsoft Excel.
Pour obtenir des données « intraday », il suffit de choisir l’option Intraday Ticks dans le coin supérieur gauche de l’écran. La procédure est ensuite essentiellement la même.

5. Questions fréquemment demandées… et les réponses
Q : Est-il possible de trouver des ratios comptables pour des industries ou des indices de compagnies?
R : Bien que la plupart des ratios comptables soient disponibles pour des compagnies individuelles, les seuls ratios comptables que Bloomberg calcule pour des indices et des secteurs sont le ratio cours-bénéfice et le rendement du dividende. Pour des indices contenant un nombre restreint de compagnies, il est assez facile de calculer d’autres ratios à partir de ceux des compagnies individuelles.

Q : Il existe des options sur l’indice TSE35 mais celles-ci ne semblent pas disponibles dans Bloomberg. Comment les trouver?
R : Bien que le ticker de l’indice soit bien TSE35, on doit utiliser un indice différent pour avoir accès aux options. Le ticker à utiliser est TXO qui correspond à l’indice TSE35 pour les options. Il suffit donc de taper :
TXO <Index> <GO>
et ensuite de se diriger vers le sous-menu « Derivatives ». Les options sur le TSE35 (qui se transigent à la Bourse de Toronto) s’y trouvent.

Q : Est-il possible d’obtenir l’historique du prix d’une option particulière?
R : Le prix historique d’une option n’a pas beaucoup de signification en soi aux yeux de ceux qui ont l’habitude de les transiger. Le prix d’une option peut être facilement déduit à l’aide d’un modèle de pricing approprié pour n’importe quel point dans le temps quand on connaît le niveau du sous-jacent, les taux d’intérêt appropriés et la volatilité implicite.
C’est pourquoi Bloomberg fournit, pour tous les sous-jacent possédant des options activement transigées, un historique de volatilités implicites pour les options d’achat et de vente. Ceci est beaucoup plus pertinent car ces volatilités s’appliquent à toutes les options portant sur le même sous-jacent.
La commande qui sert à accéder à ces volatilités implicites est HIVG (Historical Implied Volatility Graph). La première page qu’elle renvoie est un graphique où sont superposés le prix du sous-jacent, la volatilité historique (sur 10 jours) et la volatilité implicite. Le nombre de jours utilisé pour calculer la volatilité peut être changé. Aux pages suivantes, on peut voir les données derrière le graphique.

Q : Comment peut-on obtenir un historique, sur une longue période, de taux d’instruments de financement à court terme comme des Bons du Trésor?
R : La catégorie Money Market n’est pas adéquate dans ce genre de situation car elle étudie les émissions particulières (dont la durée de vie est donc de moins qu’un an). La durée de l’historique ne pourra pas alors dépasser la durée du titre.
C’est dans la catégorie Index que se trouvent de tels historiques. Bloomberg fournit des indices historiques de taux, comme par exemple les bons du Trésor canadiens 3 mois.
Ceci est utile puisque les composantes de cet indice sont perpétuellement modifiées pour ne garder que des émissions dont l’échéance est dans environ 3 mois.
Par exemple, le ticker de l’indice Bloomberg des bons du Trésor canadiens 3 mois est CDOS03.

Lire l'article en PDF

Lire l'article en PDF

Print Friendly, PDF & Email

A propos Arije

Lire aussi

Code SWIFT ou BIC, C’est quoi au juste?

Le code SWIFT (Society for Worlwide Interbank Financial Telecommunications), appelé parfois BIC (Bank Identifier Code), est un réseau …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *