samedi , 11 juillet 2020
enfr
partie prenante

Théorie des parties prenantes

0
(0)

L’objectif de cet article est de présenter une mise en perspective critique du vaste corpus théorique regroupé sous l’étiquette de théorie des parties prenantes (stakeholder theory) qui s’est développé depuis l’ouvrage de Freeman (1984). Cette approche propose une analyse des relations nouées entre l’entreprise et son environnement entendu au sens large. Nous présentons les origines et principaux fondements conceptuels de cette théorie. Puis, nous montrons que la grande diversité des approches qui en relèvent invite à évoquer des théories des parties prenantes. Une analyse critique des problèmes conceptuels de ces théories est ensuite menée, en se focalisant sur le thème de leur intégration, de leur absence de caractère dynamique et de leur difficile conciliation avec un modèle de gouvernance actionnarial.

Auteurs de l’Article

Samuel MERCIER,

Samuel Mercier est professeur en Sciences de Gestion à l’IAE DIJON (université de Bourgogne), au sein duquel il est responsable pédagogique du Master GRH. Il est également vice-président de Personnance, l’association des diplômés du Master, membre du laboratoire CREGO (Centre de REcherche en Gestion des Organisations – EA 7317) et Vice-Président de l’université de Bourgogne, en charge de l’internationalisation des activités universitaires.

Il a notamment publié en 2014, la 3e édition de L’éthique dans les entreprises, Collection Repères, n° 263, Editions La Découverte, Paris.

Courriel : Samuel.Mercier@u-bourgogne.fr Mots-

Jean-Pascal Gond

Université de Nottingham et Université Toulouse I

Bonne lecture

Lire l'article en PDF

2,00$ – Acheter

Quelle était l'utilité de cet article?

Cliquez sur une icone pour la noter!

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes: 0

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter cet article.

A propos Caroline J

Caroline J

Lire aussi

La gouvernance dans les banques

5 (1) Comparée aux firmes classiques, la gouvernance des banques fait preuve de nombreuses spécificités …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *