lundi , 27 septembre 2021
enfr

Effets sectoriels de la politique monétaire et activité économique: cas du Maroc

L’objectif de cet article est de mettre en lumière l’existence de différences significatives dans les réactions des secteurs marocains aux chocs de politique monétaire. Les résultats de l’analyse indiquent que, au niveau agrégé un resserrement de la politique monétaire conduit à une diminution du niveau du PIB et du niveau des prix. Au niveau désagrégé, l’industrie d’extraction, de manufacture, le BTP, hôtels et restaurants, les activités financières et d’assurance sont parmi les secteurs les plus sensibles aux chocs de politique monétaire. D’autre part les innovations de la politique monétaire ne semblent pas avoir un impact significatif sur les secteurs de l’agriculture et de la pêche.

A propos Arije

Depuis 2007, Arije met à disposition de ses lecteurs des connaissances et informations économiques et financières sous forme d'actualités, d'articles, de livres, d'essais, de mémoires et de reportages à travers diverses plateformes (Site Internet ; Facebook ; Twitter ; Youtube ;…).

Lire aussi

Les théories des coûts de transaction, d’agence et des contrats incomplets