vendredi , 27 novembre 2020
enfr

L’apport de la théorie des parties prenantes au management stratégique : une synthèse de la littérature

cette communication a pour objectif de présenter une revue de la littérature portant sur la théorie des parties prenantes. Tout particulièrement, il s’agit d’examiner l’intérêt de cette approche récente pour le management stratégique. La théorie des parties prenantes fait en effet l’objet d’une attention croissante dans la littérature managériale et se trouve au cœur des débats qui traitent du rôle de l’entreprise dans nos sociétés. Elle recouvre un ensemble de propositions qui suggèrent que les dirigeants ont des obligations éthiques envers leurs parties prenantes. Ce terme de partie prenante est apparu dans les années soixante mais son origine remonte aux travaux de Dodd (1932) et Barnard (1938). La théorie est encore en phase de développement, ce qui peut expliquer l’existence de controverses concernant la définition du concept de « Stakeholder » et son utilité pour le management. Ainsi, en se référant à la typologie de Donaldson et Preston (1995), on peut considérer que les approches descriptive et instrumentale font de la théorie des parties prenantes un outil au service du management stratégique. La branche normative de la théorie conduit, par contre, à reformuler les objectifs de l’organisation.

A propos Caroline J

Caroline J

Lire aussi

Les typologies des modes de contrôle et leurs facteurs de contingence