mardi , 24 novembre 2020
enfr

L’intelligence économique, outil de marketing : un enjeu organisationnel

L’état de veille et le concept d’intelligence économique font partie de la vie des affaires. Si le Japon est précurseur en la matière, l’occident pratique de plus en plus l’intelligence économique. Cette façon de voir est au centre de l’enjeu organisationnel et les auteurs nous montrent les articulations de l’intelligence économique au sein de l’entreprise, de son organisation par rapport à son environnement. Ils insistent sur son utilité, sa pratique : facteurs d’aide à la compréhension et à la prise de décision.
L’intelligence économique est un concept à la fois consensuel et méconnu. Consensuel car l’importance pour une entreprise de collecter et de traiter les informations sur son environnement économique afin de mieux préparer ses décisions n’est guère contestée. On peut du reste avancer qu’une telle pratique est aussi ancienne que l’activité économique elle-même. Pourtant, au-delà de cette approche générale, le mode d’action et d’organisation de l’intelligence économique ainsi que ses domaines d’activité sont loin d’être clairement définis. La confusion s’exprime dans la pluralité des termes employés en français : veille marketing, veille concurrentielle, veille technologique, intelligence économique, intelligence stratégique et concurrentielle… Ces mots désignent parfois la même réalité ou sont utilisés dans d’autre cas pour établir des distinguos subtils.

A propos Arije

Arije
Depuis 2007, Arije assure à ses lecteurs à travers différentes plateformes (Site web;Facebook;Twitter;YouTube;…) des connaissances et informations économiques et financières sous forme de News, d’articles, d’ouvrages, de dissertations, de mémoires et de rapports.

Lire aussi

Les typologies des modes de contrôle et leurs facteurs de contingence